skip to Main Content
BAUDELAIRE
BAUDELAIRE

BAUDELAIRE Charles – Lettre Autographe

VENDU

BAUDELAIRE Charles (Paris 1821 – Paris 1867), poète français

Lettre autographe signée, adressée au baron Jérôme PICHON. (Paris), 4 mars 1844; 1 page ½ in-4.

Suite à un article moqueur, le jeune Baudelaire démasqué tente de se défendre : « J’ai appris, hier, que plusieurs personnes m’attribuaient sur l’affirmation du libraire Legallois quelques lignes d’un article inséré dans un livre publié par ce dernier, et dans lesquelles votre nom ou un nom homonyme du vôtre, se trouve imprimé. J’affirme que les allégations jointes à ce nom sont, à ma connaissance, complètement fausses. Je croirais inutile, Monsieur, dans toute autre conjoncture de protester contre ces ridicules imputations, dont vos habitudes, votre caractère, et le respect public vous défendent assez… »

En octobre 1843, le jeune écrivain Baudelaire, âgé de 22 ans,’installe dans un petit appartement à l’hôtel Pimodan, 17 quai d’Anjou, dont le propriétaire est le baron Jérôme Pichon. Les rapports entre le propriétaire et le locataire ne sont pas de tout repos. Baudelaire, dandy bourgeois, provocateur s’affiche avec une jeune mulâtre Jeanne Duval. Il écrit des vers qui choquent et collabore anonymement à un petit livre : « Les Mystères galants des théâtres de Paris », condensé d’anecdotes piquantes sur les personnalités parisiennes, acteurs et auteurs de renom. Ce recueil est publié par le libraire Auguste Le Gallois. Il collabore également au journal satirique « Le Tintamarre » dans lequel il trace un portrait au vitriol de la poétesse Louise Colet. Ces portraits corrosifs lui valent quelques ennuis de ses victimes, le baron Pichon n’échappant pas à la règle.

Vous avez aimé notre galerie ?

Laissez-nous votre email ! Nous vous tiendrons informé de nos nouveautés

Back To Top