skip to Main Content

BRASSENS Georges – Chanson autographe La Chasse aux Papillons

6,800.00 

Georges BRASSENS (1921 – 1981), auteur, compositeur, interprète français

Manuscrit autographe « La chasse aux papillons ». 2 avril 1950 ; 1 page in-4° sur papier quadrillé contrecollé sur carton.
Une des toutes premières chansons de Brassens, « La Chasse aux Papillons », évoque les amours de jeunesse dans un cadre champêtre. Elle est enregistrée le 21 octobre 1952 et figure au premier disque 33 tours « La mauvaise réputation » de 1953.
Le texte en l’espèce présente des variantes par rapport à la version finale : deuxième couplet quatrième ligne : « Je vais à la chasse aux papillons » en lieu et place de : « j’ t’emmène à la chasse aux papillons ». A noter enfin l’ajout d’un couplet supplémentaire supprimé par la suite : « La gamine alors lui tient ce langage – Quel bonheur d’aller courir les sillons ! -Si le cœur t’en dit qu’il répond j’ t’engage J t’emmène à la chasse aux papillons »

« Un bon petit diable à la fleur de l’âge
La jambe légère et l’œil polisson
Et la bouche pleine de joyeux ramages
Allait à la chasse aux papillons

Comme il atteignait l’orée du village
Filant sa quenouille, il vit Cendrillon
Il lui dit « bonjour, que Dieu te ménage
[Je vais] J’t’emmène à la chasse aux papillons »

[La gamine alors lui tient ce langage
-Quel bonheur d’aller courir les sillons !
-Si le cœur t’en dit qu’il répond j’ t’engage
J t’emmène à la chasse aux papillons]

Cendrillon ravie de quitter sa cage
Met sa robe neuve et ses bottillons
Et bras d’ssus, bras d’ssous vers les frais bocages
Ils vont à la chasse aux papillons

Il ne savait pas que sous les ombrages
Se cachait l’amour et son aiguillon
Et qu’il transperçait les cœurs de leur âge
Les cœurs des chasseurs de papillons

Quand il se fit tendre, elle lui dit « j’présage
Qu’c’est pas dans les plis de mon cotillon
Ni dans l’échancrure de mon corsage
Qu’on va-t- à la chasse aux papillons »

Sur sa bouche en feu qui criait « sois sage! »
Il posa sa bouche en guise de bâillon
Et c’fut l’plus charmant des remue-ménage
Qu’on ait vu d’mémoire de papillon

Un volcan dans l’âme, ils r’vinrent au village
En se promettant d’aller des millions
Des milliards de fois, et même davantage
Ensemble à la chasse aux papillons

Mais tant qu’ils s’aimeront, tant que les nuages
Porteurs de chagrins, les épargneront
Il f’ra bon voler dans les frais bocages
Ils f’ront pas la chasse aux papillons
                                                                        2.4.50 »

Vous avez aimé notre galerie ?

Laissez-nous votre email ! Nous vous tiendrons informé de nos nouveautés

Back To Top