skip to Main Content

LANDRU Henri-Désiré – Ensemble de lettres

500.00 

[Henri-Désiré LANDRU] (1869 – 1922), criminel français

Ensemble de 3 lettres de son fils, Maurice-Alexandre, concernant le procès de son père

Lettre autographe signée de son fils Maurice-Alexandre à l’avocat de son père, Maître Moro-Giafferi. 6 janvier 1920 ; 1 page in-12°.
Cher Maître En main, votre carte-lettre au 5 courant m’informant de votre visite pour cette semaine. Dans l’espoir que vous m’apporterez de bonne nouvelles… »

Lettre autographe signée de son fils Maurice-Alexandre à l’avocat de son père, Maître Moro-Giafferi. 10 mars 1920 ; 1 page in-8°.
« Monsieur et Cher Maître J’ai reçu votre honoré du 8 courant, et j’ai bon espoir dans sortir victorieux. Soyez certain que cette main d’espoir me donne l’œil vif, et le pieds ferme ! Je vous remercie ces derniers points… »

Pièce autographe de son fils Maurice-Alexandre avec au dos un dessin signé au crayon à papier ; 2 pages in-8°.
Ensemble de notes au crayon à papier concernant la saisie de bijoux chez son père dont certains ont appartenu à sa première victime, Jeanne Cuchet, lingère de 39 ans qu’il a rencontrée dans le jardin du Luxembourg en février 1914 : « bijoux saisis : 2 montres, miroir, collier, perles noires, broches (…) a Mme Cuchet disparue octob 1915 : 1 collier, montre – broche – perle (….). ». Landru se justifie sur ces bijoux retrouvés chez lui : « 3 déc 1915 : Landru a dit que le bijoux serait à sa gd mère »

Vous avez aimé notre galerie ?

Laissez-nous votre email ! Nous vous tiendrons informé de nos nouveautés

Back To Top