skip to Main Content

PIAF Edith à Yves MONTAND – Lettre autographe signée

vendu

Edith PIAF, Edith Giovanna Gassion (1915 – 1963), chanteuse française

Catégories : ,

Lettre autographe signée « Pupuce » à Yves MONTAND. New York 30 décembre 1947; 2 pages in-4°.
Belle lettre de Piaf pleine d’affection suite à sa rupture l’année d’avant avec Yves Montand alors qu’elle entame une tournée qui sera triomphale à New York, l’année d’après elle rencontrera son grand amour le boxeur Marcel Cerdan : «Mon petit à moi (…) Je ne veux jamais que tu crois que je t’oublie, quoiqu’il arrive et quoiqu’il advienne tu sera toujours mon gosse préféré et ma grand faiblesse, tu sais mon Yves tu pense être au bout du monde et je pourrais ne pas te voir pendant vingt ans tu m’enverrais un mot pour me dire que tu as besoin de moi je rapliquerai en 4ème vitesse ! J’ai cherché ton truc pour les moustaches mais n’ai rien trouvé de ce que tu me demande, j’ai juste pu dégoté un truc que je vais t’envoyer demain. Comment es tu ? Que fais tu ? Et ton film ? Je voudrais tellement que tu connaisse l’amérique tu ne peux savoir comme c’est épatant, vraiment ce pays m’accroche terriblement, oh évidemment il n’y a qu’un Paris mais quand même, il faut connaitre l’amérique c’est passionnant comme un Roman policier je suis sûre que tu l’adorerais ! Quoi de neuf a Paris ? Pour moi je suis très sincèrement très contente, je crois que je vais vraiment me tailler une belle place ici d’ailleurs les Breton t’en parlerons et le jour où tu voudras venir ici dis le moi mais je t’en suplie apprends l’anglais, tu m’en remerciera tu verra car quoique l’on en dise il faut savoir le minimum de cette langue si l’on veut réussir ici, au moins pouvoir annoncer ces chansons. Je sais que tu n’ai plus avec Arnaud mais méfie toi de lui, tu sais, essaie de faire cela gentiment, le moins d’ennemis dans ce métier est le mieux, moi quand je me suis séparé de lui je lui ai remis cinquante mille francs et je m’en suis fais un ami qui m’a quand même servi pour toi, tourne lui ça gentiment crois moi j’ai raison et suis toujours de bon conseil. Je te laisse « mon grand petit » et crois que tu es solidement accroché au fond de mon cœur je reste et resterai toujours ta Pupuce ». En PS : « Si tu prends un autre impressario pourquoi ne t’arrangerait-il pas avec Arnaud, tu vaut bien ça ! Mais ne t’engage pas pour trop longtemps parce qu’un jour je te parlerai de quelque chose qui t’interessera sûrement et ne signe rien pout l’amérique sans me le dire tu ne peux savoir comme ce pays est dangereux ! »

Vous avez aimé notre galerie ?

Laissez-nous votre email ! Nous vous tiendrons informé de nos nouveautés

Back To Top