Eugène Delacroix

Page auteur : Eugène Delacroix

Eugène Delacroix nait le 26 avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice, petit dernier d’une famille de quatre enfants. Il est de santé fragile. Son père occupe des fonctions importantes comme ministre des affaires étrangères, ambassadeur en Hollande et enfin préfet à Marseille puis Bordeaux. Il meurt alors qu’Eugène n’a que six ans. La famille s’installe à Paris à la mort du père. Sa mère meurt en 1814, Eugène en est profondément marqué. En 1815 il entre dans l’atelier du peintre Pierre-Narcisse Guérin. Mais celui-ci ne reconnait pas son talent, heureusement qu’il peut compter sur l’appui de Théodore Géricault. Au salon de 1822 il fait une entrée remarquée avec son tableau Dante et Virgile aux enfers. Il incarne une nouvelle génération d’artistes nommés les romantiques, terme inspiré de la littérature. Delacroix, peintre remarquable, bouleverse les habitudes et les règles académiques. En 1831, il présente au salon un tableau qui fera date, La liberté guidant le peuple, pour commémorer les évènements de 1830. L’œuvre est acquise par l’Etat. En janvier 1832, Delacroix accompagne l’émissaire du roi Louis-Philippe, le comte de Mornay, au Maroc à des fins de stabilisation de l’ordre. Il est émerveillé par le pays. De ses souvenirs enchantés il composera soixante-deux toiles jusqu’en 1863. Il reçoit à partir de 1834 des commandes d’état pour le décor du salon et du plafond de la bibliothèque du roi au Palais Bourbon, de la bibliothèque du Palais du Luxembourg, et du salon de la paix à l’hôtel de ville de Paris. Il peint également des décors dans les églises. Il reçoit une reconnaissance officielle de son art à l’exposition universelle de 1855 en exposant une trentaine d’œuvres. Eugène Delacroix meurt le 13 août 1863 à Paris.

 

Eugène Delacroix - Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité