François 1er

Page auteur : François 1er

François 1er, né François d’Angoulême, voit le jour à Cognac le 12 septembre 1494. Il est prince de sang par son père Charles d’Angoulême et cousin germain du roi de France Louis XII. Sa mère, Louise de Savoie, l’élève dans le goût de l’art italien et des lettres. En 1514 il épouse Claude de France, la fille du roi Louis XII. A sa mort, sans héritiers, François d’Angoulême accède au trône de France sous le nom de François le 1er janvier 1515. Il s’entoure de ses proches pour gouverner. Il s’engage dans la conquête du duché de Milan. La supériorité des troupes française lui assure la victoire à Marignan. Cette victoire lui permet d’engager la paix avec la Suisse, avec le pape Léon X et Charles Quint qui conserve le royaume de Naples. Une longue dualité s’engage avec ce dernier, qui fort de son empire, a des visés sur la Bourgogne, le Dauphiné et la Provence. Lâché par Henri VIII d’Angleterre, François 1er se trouve acculé à la guerre avec Charles Quint. Les hostilités débutent en 1521. Les défaites s’enchainent jusqu’à sa capture lors de la bataille de Pavie en 1525. Louis de Savoie assure alors la régence dans des conditions dramatiques. François 1er signe le traité de Madrid le 14 janvier 1526 pour sa libération mais doit concéder à la couronne d’Espagne le duché de Milan et la Bourgogne. A sa sortie, il s’en affranchit et reprend la guerre. Un arrêt des hostilités est trouvé lors de la signature du traité de Cambrai en 1529 entre Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche, la tante de Charles Quint. François 1er, veuf, se remarie avec Eléonore de Habsbourg la sœur de l’empereur. La trêve n’est que passagère, François 1er établie de nouvelles alliances avec les princes luthériens, la ligue de Smalkade et Soliman le Magnifique. Il reprend le duché de Nice. En 1544 il signe le traité de Crépy avec Charles Quint, puis celui d’Ardes avec Henri VIII mettant fin à une guerre ruineuse qui l’oblige à céder la Savoie, l’Artois et la Flandre. Ses expéditions en Italie le sensibilisent à la Renaissance italienne. Il se fait protecteur des intellectuels, crée la bibliothèque royale de Fontainebleau et le futur collège de France. Il invite de grands artistes italiens à venir travailler en France, le plus célèbre étant Léonard de Vinci. Le roi meurt le 31 mars 1547 en son château de Rambouillet.

François 1er - Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité