George Sand

Page auteur : George Sand

George Sand née Aurore Dupin voit le jour le 1er juillet 1804 à Paris, d’un père d’ascendance aristocratique et d’une mère issue des classes populaires. Cette dualité, qu’elle vit douloureusement durant son enfance, la pousse à entrer au couvent en 1818, où elle trouve quiétude et sérénité. Une crise de mysticisme lui donne une échappatoire auprès de sa grand-mère maternelle à Nohant. Cette vie bucolique, dont elle raffole, la marque pour le restant de sa vie. Elle épouse le baron Dudevant avec qui elle a deux enfants Maurice et Solange. Mais cette vie maritale chaotique prend fin rapidement. Elle décide de partir vivre sa vie de romancière à Paris sous le pseudonyme de Sand. A la capitale, Sand mène une vie de bohème, fréquentant le milieu artistique et littéraire. Elle se fait remarquer par ses provocations mais aussi ses œuvres écrites avec la complicité de son amant Jules Sandeau. Par la suite, elle prend son indépendance et signe ses premiers livres de son nom. En 1833, elle vit une relation passionnée et destructrice avec Alfred de Musset qui se finit à Venise. En 1836, elle entame une nouvelle relation avec Frédéric Chopin que lui a présenté Franz Liszt. Le couple avec les deux enfants de Sand, vivent entre Paris et Nohant. Cette liaison prend fin dix ans plus tard. Elle opère un tournant dans sa vie en 1845, s’assagit, lassée de la vie mondaine parisienne, elle s’adonne à des romans champêtres. Le succès est au rendez-vous. Mais sa vie devient amère, elle se brouille avec sa fille en 1847, et perd des proches, dont Chopin, en 1849. Elle retrouve du réconfort et de la quiétude auprès de son dernier amant, l’écrivain Alexandre Manceau. Malheureusement ce dernier meurt de tuberculose en 1865. Lors des dernières années de sa vie, en proie à des difficultés financières, elle écrit pour le théâtre. Elle fait la rencontre de Gustave Flaubert avec qui se noue une belle et franche amitié. Elle écrit encore quelques romans avant de mourir d’un cancer de l’estomac qui la fait atrocement souffrir le 8 juin 1876 à Nohant.

George Sand- Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité