Henri IV

Page auteur : Henri IV

Henri IV nait sous le nom d’Henri de Bourbon, le 13 décembre 1553 à Pau dans le château de son grand-père maternel, Henri d’Albret, roi de Navarre. Sa mère Jeanne d’Albret, est reine de Navarre. Il est baptisé dans la religion catholique, ses parrains sont les rois Henri II de France et Henri II roi de Navarre (d’où le choix du prénom Henri), ses marraines sont la reine de France Catherine de Médicis et Isabeau d’Albret, sa tante. À l’avènement de Charles IX en 1561, son père Antoine de Bourbon l’amène vivre à la cour de France. De 1564 à 1566, il accompagne la famille royale durant son grand tour de France et retrouve à cette occasion sa mère qu’il n’avait pas revue depuis deux ans. En 1567, elle le fait revenir vivre auprès d’elle dans le Béarn. Il participe en observateur aux guerres de religion. En 1572, à la mort de sa mère, il devient roi de Navarre sous le nom d’Henri III. Le 18 août 1572, il se marie à la sœur du roi Charles IX, Marguerite de Valois, mariage arrangé pour favoriser la réconciliation entre catholiques et protestants. Le mariage est suivi quelques jours plus tard du massacre de la Saint-Barthélemy le 24 août 1572. Il doit se convertir à la religion catholique et est retenu à résidence à la cour de France. Il se lie avec le frère du roi, François d’Alençon, qui complote contre son frère. Le complot échoue, ils sont faits tous les deux prisonniers au donjon de Vincennes en avril 1574. Le 15 février 1576, il s’évade de la cour de France profitant des troubles de la cinquième guerre de religion. Il est pris en étaux entre le manque de confiance des protestants et l’hostilité des catholiques. Son mariage bat de l’aile dû à l’absence de progéniture et à ses nombreuses infidélités. En 1585 Marguerite de Valois met un terme à leur union. En 1584, le roi de France, Henri III, pour donner des gages à la sainte Ligue suite au traité de Nemours, déclare la guerre aux protestants. Henri de Navarre affronte à plusieurs occasions le duc de Mayenne. L’assassinat du duc de Guise pousse les souverains de France et de Navarre à se réconcilier. Le 1er août 1589, le roi Henri III est assassiné par un moine catholique fanatique. Le 2 août 1589, Henri de Bourbon devient roi de France sous le nom d’Henri IV. Afin d’assoir son pouvoir, il lutte contre les armées de la Ligue dirigées par le duc de Mayenne (un Guise), qui tentent de mettre sur le trône le cardinal de Bourbon, oncle d’Henri IV. Philippe II, roi d’Espagne, intervient de son côté en tentant d’imposer sa fille Isabelle comme reine de France. En 1593, il décide d’abandonner le protestantisme pour le catholicisme, puis l’année suivante, se fait sacrer à Chartres. Paris lui ouvre alors ses portes. Les Ligueurs et les espagnols continuent cependant la guerre jusqu’en 1598. Il bat de manière définitive l’armée de la Ligue à Fontaine-Française. Après avoir soumis la Bretagne, la Franche-Comté et repris Amiens aux espagnols, Henri IV signe en avril 1598 l’édit de Nantes qui met en place la paix entre protestants et catholiques. Après plusieurs décennies de guerres civiles, la France connaît enfin la paix. Ayant obtenu l’annulation de son précédent mariage, il se marie, le 17 décembre 1600, avec Marie de Médicis, fille de François Ier de Médicis et de Jeanne d’Autriche. De leur union nait le dauphin Louis, assurant ainsi l’avenir de la dynastie des Bourbon. La fin du règne d’Henri IV est marquée par des tensions avec les Habsbourg et la reprise des hostilités contre l’Espagne. Le déclenchement d’une guerre européenne ne plaît ni au pape, soucieux de la paix entre princes chrétiens, ni aux français, inquiets de leur tranquillité. Le 13 mai 1610, tout en préparant la guerre l’on prépare le couronnement officiel de la reine à Saint-Denis. Le lendemain, alors qu’il traverse Paris pour aller rendre visite à Sully souffrant, le roi est poignardé à mort par François Ravaillac, catholique fanatique.

Henri IV - Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité