Raoul Dufy

Page auteur : Raoul Dufy

Raoul Dufy nait le 3 juin 1877 au Havre. Le jeune Raoul se destine à une carrière de musicien, bercé par la musique familiale grâce à un père maître de chapelle à la paroisse et à un frère aîné organiste. A l’âge de sept ans il dessine déjà des moulins et des soldats. Après ses études il est embauché dans une maison allemande d’importation de café. Il vit avec les dockers et les camionneurs, dans les odeurs des quais, tout en suivant des cours aux Beaux-Arts du Havre. En 1900 il entre aux Beaux-Arts de Paris grâce à une bourse donné par le Havre. En 1903 il fait la connaissance de Matisse, côtoie Derain et Vlaminck, participe au salon d’automne. De 1910 à 1925, il s’intéresse à la décoration, gravant sur bois Le Bestiaire d’Apollinaire, et à celle du tissu. Sa rencontre avec le couturier Paul Poiret est décisive, il se lance dans l’impression et la teinture des étoffes. Il s’intéresse également à la céramique. Sa peinture est fluide, il ne peint qu’au pinceau. Son œuvre emblématique reste l’histoire de l’électricité qu’il peint à l’exposition de 1937 pour le Palais de la Lumière, la plus grande toile du siècle. Dans les années 40 il crée des costumes et décors pour la Comédie-Française. Il illustre Les Nourritures terrestres d’André Gide en 1949, puis L’Herbier de Colette en 1950. Une grande rétrospective de ses œuvres est organisée au musée d’Art et d’Histoire de Genève en 1952. Il meurt le 23 mars 1953 à Forcalquier.

 

Raoul Dufy - Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité