Winston Churchill

Page auteur : Winston Churchill

Winston Churchill nait le 30 novembre 1874 à Woodstock dans une famille aristocratique, les Spencer. Son père un politique volage qui ne brille pas par sa carrière meurt prématurément à l’âge de 45 ans. Sa mère, Lady Randolph, est une femme du monde qui ne s’occupe pas de son fils. Le jeune Winston souffre de l’absence de ses parents dont ils ont confié son éducation ainsi que celle de son frère à une nourrice. Il suit une scolarité médiocre ce qui décide son père à l’orienter vers une carrière militaire. Grâce aux relations et à l’influence de sa mère, il devient correspondant de guerre afin d’être au cœur du conflit et de pouvoir être remarqué. En 1895 il est envoyé à Cuba comme journaliste pour couvrir la guerre d’indépendance, puis en Inde et au Soudan. Il tente une incursion en politique mais échoue sous l’étiquette conservateur en 1899. Il cherche une occasion de rebondir en partant couvrir le conflit de la seconde guerre des Boers pour le Morning Post en octobre de la même année. Il est capturé mais réussi à s’évader et va prêter main forte au général Buller qui s’illustre dans la libération du camp des prisonniers de Pretoria. Il se représente aux élections générales de 1900 et cette fois-ci entre au parlement en tant que conservateur. Le parti conservateur qu’il juge ne pas assez libérale à ses yeux lui fait changer de camp en 1904. En 1905 les libéraux accèdent au pouvoir et Churchill est nommé sous-secrétaire d’état aux colonies. En 1908 il est promu au poste de ministre du commerce. En 1909 il passe ministre de l’intérieur. L’année suivante des émeutes éclatent venant des mineurs de charbon dans la vallée de Rhondda, Churchill envoie l’armée, il y a un mort et des centaines de blessés, sa réputation dans le milieu travailliste se ternit. Le 24 octobre 1911, Churchill est nommé premier lord de l’amirauté, il modernise les bâtiments de la Royal Navy et les conditions sociales des marins non officiers. Au début de la guerre Churchill reprend le dessus après avoir essuyé des pertes contre les allemands. En novembre 1914, face aux pertes subis, il se prononce en faveur d’un contournement par les Dardanelles qui s’avère être un fiasco et l’oblige à démissionner de l’Amirauté le 11 novembre 1915. Tout en restant député, il combat sur le front de l’ouest en commandant le 6e bataillon du Royal Scots Fusiliers avec le grade de colonel, en mars 1916 il retourne à Londres. Le 17 juillet 1917 il est nommé ministre de l’armement, puis ministre de la guerre en janvier 1919. Il devient secrétaire d’État aux Colonies en 1921. Il perd les élections en 1922 et se met en retrait de la vie politique. Il renoue avec le parti conservateur quand il voit le parti travailliste fleurter avec le communisme. Il est nommé ministre des finances dans le nouveau gouvernement, sa tâche consiste au retour de l’étalon-or, ce qui conduit à la déflation, au chômage et à la grève des mineurs jusqu’à une grève générale en 1926. En 1927 il soutient le régime fasciste italien pour faire barrage aux communistes. Le gouvernement perd les élections de 1929, Churchill entame une traversée du désert en se consacrant à ses écrits, Il est l’un des écrivains les mieux payés de son temps. Il marque durant les années 30 une farouche opposition à l’Allemagne nazi et son antisémitisme, ce qui lui vaut d’être écarté du gouvernement en recherche d’une relation pacifique orchestrée par le premier ministre Neville Chamberlain. Bien qu’en retrait de la vie politique, Churchill n’en est pas moins actif et se tient régulièrement informé de la situation avec l’Allemagne critiquant le gouvernement pour sa lâcheté face au réarmement de ce dernier. Il est en faveur d’un rapprochement avec l’URSS pour faire barrage à Hitler. Le 1er septembre 1939 l’Allemagne envahit la Pologne, Churchill est nommé premier lord de l’amirauté et membre du cabinet de guerre. Le 8 mai 1940 il est nommé premier ministre à l’âge de 65 ans. Le cabinet de guerre formé par Churchill fait face à un dilemme, d’un côté ceux qui veulent poursuivre le combat dans son camp et de l’autre ceux qui veulent négocier la paix dans celui de Lord Halifax. Le retrait inespéré des troupes britanniques de la rade de Dunkerque donne raison à Churchill de poursuivre la guerre. La bataille d’Angleterre débute en juillet, c’est une bataille aérienne et navale. L’attaque allemande contre les russes et celle des japonais sur Pearl Harbor permet à l’Angleterre de former une coalition contre l’Allemagne nazi. Après des pertes subis en 1941, débute les victoires à partir de 1942. En juin 1944, les forces alliées débarquent en Normandie et repoussent les allemands l’année suivante. Le 7 mai 1945, au siège du SHAEF à Reims, les alliés acceptent la reddition de l’Allemagne nazie. Le 19 mai Churchill dissout son gouvernement de coalition et annonce un renouvellement du parlement le 5 juillet, malheureusement, les conservateurs n’obtiennent pas la majorité et Churchill se voit remettre sa démission au roi. Durant sa retraite forcée il donne une série de conférences à l’international mais reste le chef de l’opposition. Suite aux élections de 1951 Churchill retrouve son poste de premier ministre, mais l’empire britannique commence à se disloquer. Suite à des problèmes de santé il décide de prendre sa retraite en 1955 et est remplacé au poste de premier ministre, mais il reste député jusqu’en 1964. Sa santé se dégrade, il meurt le 24 janvier 1965 à l’âge de 91 ans.

 

Winston Churchill - Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité