Louis de Funès

Page auteur : Louis de Funès

Louis de Funès nait le 31 juillet 1914 à Courbevoie de parents espagnols. Après avoir abandonné ses études secondaires, il exerce toutes sortes de petits métiers. Il est réformé quand éclate la guerre et en 1942, à l’âge de 28 ans, décide de devenir comédien en s’inscrivant au cours Simon. En 1945 il débute pour la première fois au cinéma dans La Tentation de Barbizon. L’acteur enchaîne dès lors silhouettes, figurations et petits rôles. Il joue avec Fernandel dans Le mouton à cinq pattes puis avec Bourvil dans Poisson d’avril. Son premier fait marquant est en 1956 avec La traversée de Paris où il joue au côté de Bourvil et Gabin. Il gagne son premier rôle principal dans Comme un cheveu sur la soupe. Son premier gros succès arrive au théâtre en 1959 avec la pièce Oscar qu’il joue dans toute la France puis à Paris en 1961. Il la jouera par la suite au cinéma en 1967 puis à nouveau au théâtre à la fin de 1971. En 1963 il renoue avec le succès en tenant le premier rôle avec Jacqueline Maillan dans Pouic-Pouic du réalisateur Jean Girault avec qui il tournera Les gendarmes de Saint-Tropez, L’Avare et la Soupe aux choux entre autres. Dès lors sa carrière est installée il fait parti des grands acteurs comiques du moment. Deux mois plus tard, il triomphe dans la série des Fantômas. En mars 1965, il joue dans le Corniaud de Gérard Oury avec Bourvil, nouveau succès, puis Le grand restaurant et enfin le triomphe au box-office de La grande vadrouille. En janvier 1967, Louis de Funès acquière le château de Clermont, il s’y installe loin des tumultes de la vie parisienne, il y restera jusqu’à sa mort, s’occupant avec passion de son jardin. La Folie des grandeurs de Gérard Oury doit marquer les retrouvailles de de Funès et Bourvil, mais la mort de ce dernier interrompt le projet. Finalement le rôle de Bourvil est tenu par une jeune vedette, Yves Montand, et le succès sera de nouveau au rendez-vous. Il fait une pause au cinéma et reprend Oscar au théâtre, c’est un tel triomphe qu’il sera invité à jouer la pièce au palais de l’Elysée. Le jeudi 18 octobre 1973 sort en salles Les Aventures de Rabbi Jacob, dernier film à succès du duo de Funès Gérard Oury dans un contexte tendu au Moyen Orient avec en toile de fond la guerre du kippour. Le lendemain, Louis de Funès enchaine au théâtre avec La Valse des toréadors, il doit jouer 200 représentations mais arrête au bout de la 198ème pour des problèmes cardiaques. Il est victime d’un premier infarctus suite à son stress et à sa fatigue en mars 1975. Il se repose dans son château au calme, le dernier film qu’il devait tourner avec Oury, Le crocodile, reste à l’état de projet. Amaigri par un régime sévère, il reprend le chemin du cinéma avec L’aile ou la cuisse en 1976, il tient la vedette avec Coluche. Mais il a levé le pied, il tourne La zizanie, un nouveau gendarme puis l’Avare. Louis de Funès reçoit un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière à la cérémonie des César de 1980. Par la suite, il partage le haut de l’affiche avec Jean Carmet dans La soupe aux choux qui est un succès. Il tourne son tout dernier film, Le gendarme et les gendarmettes, en mai 1982. Il meurt le 27 janvier 1983 d’un nouvel infarctus il avait pour dernier projet de participer à l’aventure de Tonton fait de la résistance.

 

Louis de Funès - Nos articles

Recevez nos nouveautés en exclusivité